Spotify, nouvelle génération…

Une nouvelle version de Spotify avec 2 évolutions majeures est en cours de déploiement. Spotify se positionne maintenant plus comme une plateforme sociale de gestion de musique que comme une simple plateforme de streaming. Friendly user et pertinent !
Media_http3bpblogspot_berdm
Spotify Social
Votre profil musical Spotify est entièrement personnalisable et connecté à Facebook avec la publication de vos listes de lecture, top artistes et top titres, votre fil d’activité Facebook ou encore la possibilité d’envoyer directement les titres de votre choix à vos contacts via la plateforme.
Media_http4bpblogspot_bezgo

Spotify Local
Vous pouvez maintenant combiner votre propre bibliothèque musicale à celle de Spotify via votre dossier “Bibliothèque”. Ainsi vos fichiers locaux sont accessibles en 1 clic et vous pouvez utiliser Gracenote pour compléter les informations de votre bibliothèque.


Guguchu : do it yourself !

Guguchu est un service en ligne (en version beta) qui permet aux musiciens de prendre en main et développer eux-même leur carrière musicale.
Media_http4bpblogspot_ijkrj

Grâce à une interface simple et facile à utiliser, les musiciens vont pouvoir via différentes sections (Gig Manager, Fan & Contacts, Newsletter composer, Distribution, Social stream, Media kit, Band page) promouvoir leur musique, trouver des concerts, développer leur fan-base, communiquer avec leur public via les principaux réseaux sociaux, vendre leurs albums et leur merchandising, … Guguchu est sur twitter et sur facebook. Voici leur vidéo de présentation :

Hello Music

L’ordinateur et internet ont rendu la vie plus facile aux musiciens amateurs qui peuvent maintenant enregistrer et distribuer leur musique facilement et surtout envisager de plus en plus une carrière sans passer par une maison de disque. On a vu que des sociétés française s’étaient positionnées sur ce créneau ‘artistes non signés’ : Believe Digital avec Zimbalam (cf ‘Zimbalam, premier bilan..’) ou Universal music avec Mymusic-Pro (cf ‘Musiciens amateurs, un nouvel eldorado..?’).
Media_http4bpblogspot_dejwr

C’est maintenant le tour d’Hello Music, une société basée à LA et qui vient d’annoncer sa création au Midem. Crée par Zack Zalon et Brendon Cassidy, Hello Music se définit comme une plate-forme ayant pour misson de détecter des talents et de générer des opportunités pour les artistes non signés. Hello Music propose de connecter ses membres aux services de partenaires tels que Slacker, Yahoo Music, Medianet, TuneCore, GigMaven, LyricFind ou encore Topspin.
Media_http4bpblogspot_hoocc

Le site d’Hello Music (encore en version beta) permet à n’importe quel artiste de créer son profil et d’y télécharger sa musique. L’équipe Hello music, composée de musiciens et A&R, écoute et évalue chaque chanson. Ce processus permettra d’orienter les artistes vers les bon partenaires. Le business model d’Hello Music prévoit un accès gratuit au site et le prélèvement d’un pourcentage du CA généré par les artistes grâce à la contribution d’Hello Music.

Media_http4bpblogspot_ewdbc

Zimbalam, premier bilan..

Believe Digital a lancé Zimbalam en Juin dernier, une offre inédite et innovante permettant à n’importe quel artiste d’obtenir la distribution de sa musique en ligne. Il m’a paru intéressant de faire un premier bilan de ce nouveau service après un peu plus de 6 mois d’existence, j’ai donc rencontré Nicolas Laclias, un des dirigeants de Believe Digital en charge du développement de Zimbalam :
Media_http1bpblogspot_jfing
Bonjour Nicolas, pouvez-vous me décrire votre parcours et votre rôle chez Believe Digital ?

Bonjour, j’ai une formation juridique et un parcours très ‘indé’ dans la musique, plusieurs années dans de petites structures : management d’artistes, production de concerts et label, bref la vie de terrain, en province, qui m’a permis de comprendre toutes les problématiques et la difficulté à exister et émerger pour un artiste. En 2005, c’est la création de Believe Digital avec mes deux associés, Denis Ladeguaillerie et Arnaud Chiaramonti, qui est devenu 5 ans plus tard, leader européen de la distribution digitale pour les artistes et labels indépendants. J’y occupe un poste qui navigue entre un directeur artistique et un chef de projet, de l’identification et la signature de nouveaux artistes ou labels, au suivi et à la promotion des projets. En 2009, je participe au lancement de Zimbalam, un service d’auto-distribution à destination de tous.


Quelle est la mission de Zimbalam ?
C’est avant tout de répondre à une demande, Believe a reçu près de 50,000 demandes de distribution numérique en 2009, nous ne pouvons évidemment pas répondre favorablement à tous, la politique d’accompagnement, de suivi des projets, de développement de Believe Digital ne s’accorde pas avec un tel volume. Nous avons donc décidé de proposer un service ouvert à tous, moyennant un cout de mise en ligne forfaitaire de 19 euros pour un single et 29 euros pour un album, qui permet aux artistes d’avoir accès à un réseau de distribution numérique grand public (iTunes, Amazon, Orange, Fnac, …). Les artistes perçoivent ensuite 90% des royalties générées par la vente de leur projet. Zimbalam permet aux artistes d’exister, c’est une 1ère rampe de lancement dans le développement de leur carrière.

Media_http3bpblogspot_cbimz

Après un peu plus de 6 mois après le lancement de ce nouveau service, quel est votre bilan ?
Le bilan est extrêmement positif, nous avons déjà plus 30,000 inscrits à travers l’Europe, les retours des utilisateurs sont enthousiastes, le service est simple à utiliser, rapide et ils sont déjà nombreux à générer des ventes plus que significatives.

Avez-vous signé des artistes sur Believe Digital via Zimbalam ?
C’est l’un des objectifs de Zimbalam, les directeurs artistiques de Believe Digital sont très attentifs à ce qui se passe sur Zimbalam, nous regardons les ventes, l’environnement et bien entendu nous écoutons les projets qui y sont déposés. Donc pour répondre à votre question, oui nous venons de signer notre 1er artiste issu de Zimbalam : Charles Pasi. Le passage chez Believe Digital va lui permettre de franchir un palier supplémentaire, avec la mise en place d’une campagne promo et marketing orchestrée par les équipes de Believe Digital.

Media_http2bpblogspot_okfhe

Qu’est-ce que le pack electro ? Est-ce un succès ?
Encore une fois il s’agissait de répondre à une demande, les fans de musique électronique utilisent certains services de téléchargement propres à ce genre musical, en marge des services grands publics que sont iTunes ou Amazon. Nous avons donc proposé à nos artistes « electro » d’ajouter un certain nombre de service à notre réseau de distribution moyennant un coût additionnel de 5 euros.

Quels sont les moyens que vous mettez à disposition pour aider les artistes à faire eux-même leur promotion ?
Les artistes Zimbalam bénéficient au même titre que les artistes Believe Digital, du travail quotidien d’une équipe de 12 ingénieurs qui s’emploie à développer de nouveaux outils innovants. Ainsi nous mettons à la disposition des artistes un Player qui permet l’écoute des extraits de l’œuvre, copiable facilement sur leur site web, page myspace ou facebook et qui surtout intègre les liens directs vers la page de leur album sur les principaux services de téléchargement.

Media_http1bpblogspot_zhsjc

Quelles améliorations comptez-vous apporter à votre service en 2010 ?
Les améliorations et innovations s’enchainent à un rythme élevé et régulier. Récemment nous avons étendu notre réseau de distribution aux services de streaming Deezer et Spotify. Nous venons également d’effectuer un update de l’outils de reporting, les artistes Zimbalam ont maintenant la possibilité de connaître leurs ventes en temps réel, cartographier par service, par territoire. Cet outil leur permet d’analyser rapidement quel titre marche, sur quelle géographie et dons de réagir très vite en matière de stratégie de communication et promotion. Enfin pour dévoiler brièvement ce que nous préparons pour les prochains jours, le Player offrira une nouvelle fonction, la collecte d’adresse e-mail ainsi que des informations qualifiées telles que l’ âge, le lieu de résidence du fan; cela en contre-partie d’un titre offert à télécharger ou encore la possibilité d’organiser un jeux concours via le Player pour faire gagner des places de concert. Cette ‘fan base’ qualifiée sera stockée sur le backstage Zimbalam auxquels nos artistes ont accès, ils auront la possibilité de communiquer avec leurs fans via un outil de newsletter customisable, en s’adressant à tout ou partie (âge, lieu de résidence, …) de cette fan base. Bref, augmenter sa communauté de fan, mieux la connaître et communiquer avec elle de manière ciblée, c’est pour nous l’enjeu de demain.

MidemNet 2010

Media_http1bpblogspot_nhvaq

Le MIDEM 2010, salon international de l’industrie musicale, a débuté ce matin à Cannes avec le MidemNet et sa série de conférences et débats dans l’auditorium Debussy du Palais des congrès. Après plusieurs années passées avec pour thème la relation consommateur, le sujet central de cette année est la monétisation de cette relation. Il est possible de suivre cet évènement à distance avec le blog, le compte twitter et l’application iPhone gratuite que vous pouvez télécharger ici.
Media_http3bpblogspot_fjdqh

The matching room

The Matching Room est une agence marketing spécialisée qui se positionne comme une véritable passerelle entre la musique et les marques. L’agence, créée en 2007, s’est illustrée début 2008 avec une opération mondiale de co-branding entre Swarovski et Rihanna puis en réalisant la première étude de marché en France consacrée à la perception du consommateur sur les associations marketing musique et marques. Je rencontre aujourd’hui Valérie Chollet, fondatrice et directrice de l’agence :
Media_http1bpblogspot_crswm

Bonjour Valérie, comment avez-vous eu l’idée de The Matching Room ?

Issue d’une major du disque j’ai vécu de l’intérieur les débuts de la crise du secteur musical. J’ai très vite identifié 2 tendances : 1- Que les marques cherchaient des alternatives aux associations avec les sportifs devenues trop communes (les chanteurs touchent plus de monde que les sportifs et n’étaient pas encore vraiment sollicités par les marques). 2- Que les artistes et maisons de disques n’avaient d’autres choix que de trouver de nouveaux modèles de rémunération en substitution des ventes de disques. C’est ainsi que la vocation de THE MATCHING ROOM s’est imposée naturellement : Être la passerelle d’expertise marketing entre les marques, les agences et l’ensemble des acteurs du secteur musical. Quant au choix du nom, il coulait de source : faire « matcher » les marques et les artistes.

En quoi consiste votre métier ?

Du côté des marques : nous les conseillons pour identifier la meilleure « action musique » à mettre en oeuvre. L’agence négocie et monte des campagnes d’associations entre les artistes et les marques (campagnes de co-branding comme Rihanna et Swarovski). Je connais bien le fonctionnement et les process ayant négocié au quotidien avec les managers d’artistes de Tina Turner, Radiohead, Blur, Coldplay ou Beatles. Avec notre savoir faire, la musique devient alors une vraie solution marketing à toute problématique marketing classique d’une marque (image, notoriété, création de trafic…) Du côté artistes : nous conseillons les maisons de disques, managers, promoteurs de tournées pour proposer aux marques des dispositifs d’association pertinents. Souvent les marques ne savent pas exactement quoi demander à un artiste. Il est donc important de pouvoir proposer à la marque un « champs des possibles ». Ainsi la marque sait exactement ce qu’elle peut attentre de l’artiste. Nous réalisons également des études « Tests ou post-tests » pour mesurer efficacement l’impact des associations musique & marques. Le rapport à la musique étant très subjectif il faut des outils précis pour le mesurer.
Media_http3bpblogspot_xwgnj

Qui fait appel à The Matching Room ?

Les marques (directeur marketing, chefs de produits, directeur com et marques, RP) – Les agences de publicité, agences d’événementiel, agences de communication – Les managers d’artistes français et internationaux, les maisons de disques et les promoteurs de concerts

Pouvez-vous nous parler de l’étude « Le marketing musique et marques, le point de vue des consommateurs » que vous avez réalisée en 2008 ?
Hormis le fait de savoir que la musique était le loisir numéro 1 des jeunes, j’avais constaté qu’il n’existait aucune étude sérieuse sur le sujet. Ainsi, j’ai souhaité initier cette étude marketing pour tester auprès des consommateurs les différentes campagnes d’association entre les marques et la musique (Olivia Ruiz et Coca Cola Light, Bob Sinclar et Sony Ericsson, Oxford et The Do ou encore la stratégie de sponsoring musique du Crédit Mutuel…). Cette 1ère étude a une vraie vocation pédagogique. Elle identifie les différents modèles existants ainsi que les best practices du marché et les pistes d’optimisation concrètes. Aujourd’hui la majeure partie des marques qui s’expriment sur le territoire de la musique utilise cette étude comme un outil marketing.

Media_http4bpblogspot_ehfdm

Vous allez intervenir en janvier prochain au Midem pour la troisième année consécutive, quel regard portez vous sur l’évolution des relations entre la musique et les marques après 3 années d’activité ?
Depuis 3 ans l’intérêt des marques est grandissant et concerne l’ensemble des secteurs d’activité. Pour le moment elles expérimentent les différents modèles d’association. On peut dire que nous sommes encore dans une phase de test. Ensuite elle vont analyser et mesurer leurs actions pour enfin tendre vers une vraie stratégie musique. Il est clair que le marketing musique doit devenir un élément clefs du mix produit. Côté artistes, le marché se structure petit à petit avec des cellules dédiées en maison de disques. Le point positif est que tous les nouveaux artistes intègrent l’association avec une marque comme un élément indispensable à leur développement. C’est une vraie révolution des mentalités ! Je dirais qu’il reste aujourd’hui à professionnaliser davantage les étapes au niveau des échanges avec les marques.

Quels sont les projets de The Matching Room pour 2010 ?

Une nouvelle campagne associant l’artiste révélation 2009, GREGOIRE, avec la Ligue contre le cancer. GREGOIRE sera l’ambassadeur de coeur pour la prochaine campagne publicitaire à partir de mars 2010. Nous lancerons également la 1ère « veille marketing des associations musique & marques multi-secteurs ». Il s’agit précisément de l’analyse de l’ensemble des campagnes menées depuis fin 2008 jusqu’à présent.Ce sera un outil complémentaire à disposition des différents acteurs du marché. Avec ces outils nous souhaitons optimiser les actions menées par les marques sur la musique. Plus les résultats seront impactants pour les marques, plus elles s’impliqueront pour décliner des opérations de grandes envergures. Par ailleurs, nous travaillons sur le 1er grand Prix du Marketing Musique & Marques. Ce prix viendra distinguer les meilleurs actions des marques.

GreenShape @ Kiss Kiss Bank Bank

Je suis devenu un des ‘Kissbankers’ de GreenShape, dernière signature du label Sober & Gentle qui va enregistrer son premier album en Islande avec Mark Daumail de Cocoon dans le studio mythique Greenhouse, grâce aux fonds levés avec Kiss Kiss Bank Bank.

Kiss Kiss Bank Bank est une nouvelle plateforme de production musicale communautaire dont la version 1.0 sera lancée en janvier 2010 (une version beta est disponible depuis mi-septembre). En investissant sur un artiste, l’internaute pourra toucher un pourcentage des bénéfices (à hauteur de sa souscription) allant de 5% à 10% du CA généré, qui peut comprendre la vente du disque mais aussi, selon les artistes, la billeterie, les droits TV, VOD, sonneries de téléphone, merchandising, …
Media_http3bpblogspot_caifi

À la différence de plateformes déjà existantes telles que MyMajorCompany, BuzzMyBand, ou Spidart, Kiss Kiss Bank Bank se positionne donc plus comme un outil d’intermédiation et de co-financement de projets plutôt qu’un label 2.0 et s’adresse aussi bien aux internautes qu’aux producteurs :


Midemnet Lab

Midemnet Lab sera une des attractions du Midem 2010 avec sa sélection de 15 start-up effectuée par Music Ally et un jury d’entrepreneurs. Ces 15 projets rassemblent les innovations digitales parmi les plus intéressantes du moment, touchent tous les aspects de la filière musicale et se présentent comme une palette de services répondant aux nouveaux besoins de l’industrie de la musique : applications live, licensing digital autour des partitions et des paroles de chansons, management d’artistes, gestion de données-clé pour l’artiste, distribution digitale, webradio, remix, découverte musicale, financement artistique et publicité en ligne. Les 15 sociétés présenteront leurs activités aux acteurs de l’industrie du disque pendant toute la durée du Midem, du 23 au 27 Janvier, à Cannes. Voici une brève présentation des lauréats :

Aviary/Myna (USA)
Media_http4bpblogspot_gpieo

Myna, la nouvelle fonction du site Aviary, est un outil internet gratuit destiné aux artistes. Cette nouveauté permet aux usagers de créer, d’arranger et de remixer des chansons ou des clips audio à partir du catalogue d’Aviary composé de 3,000 samples et rythmes et/ou de chansons enregistrées par les usagers. Aviary travaille actuellement avec des artistes comme Major Lazer afin d’organiser des concours de mixages, permettant aux fans de participer au processus de création.

Awdio (France)

Media_http1bpblogspot_hdftn

Awdio est la première plateforme 100% live permettant à l’internaute d’écouter, en temps réel, la musique diffusée dans plus d’une centaine de clubs répartis sur la planète. Avec plus de 5,000 évènements diffusés par mois venant des 150 clubs et lieux les plus branchés du monde, Awdio vise à devenir une alternative au piratage en offrant une expérience musicale en temps réel, proposant à la fois une version financée par la publicité et une version « premium », payante.

BandCentral (UK)

Media_http1bpblogspot_vibix

BandCentral révolutionne le management d’artiste en offrant aux groupes leur propre « centre de gestion» en ligne avec tous les outils nécessaires. Ils peuvent dès lors communiquer entre eux, conserver des fichiers, gérer les spectacles, le merchandising, la musique, les revenus, les fans et les contacts. Tout ce qui se rapporte à leur groupe est à portée de clics dans un seul et même espace sécurisé et libre d’accès.

Band Metrics (USA)

Media_http4bpblogspot_bftwt

Band Metrics est un site de données analytiques et un support d’aide à la décision pour les professionnels de la musique. Il apporte des analyses qualitatives et quantitatives, combinant en détail des données géographiques et sociales, de radio et de segmentation des fans.

DigiClef/Release Consulting (UK)

Media_http2bpblogspot_jlcss

Digiclef est un moyen novateur de commercialisation des partitions sur les supports smartphones. Ce site offre aux musiciens des applications à contrôle tactile sur leurs téléphones portables leur permettant d’ajuster facilement le tempo des musiques, et ce en toute légalité. DigiClef dématérialise le contenu des partitions, le numérise puis le livre directement aux musiciens sur leurs iPhones.

GoMix (UK)

Media_http4bpblogspot_vhisz

GoMix est une plateforme interactive qui permet de créer des remix personnalisés sur un catalogue d’artistes majeurs. Distribué via les réseaux sociaux et à travers la vente d’albums numériques, GoMix offre des opportunités de promotion et de nouveaux revenus aux labels. Déjà adoptée par de nombreux artistes, en 2010, la plateforme connaîtra de nouvelles évolutions, avec l’ajout de produits virtuels, une version mobile et une offre novatrice de contenus générés par les utilisateurs.

Kickstarter (USA)

Media_http3bpblogspot_fiday

Kickstarter offre la possibilité aux créateurs de lever des fonds pour financer leurs projets en les connectant directement avec leurs fans, en échange d’exclusivités et de récompenses pour leur parrainage. Basé sur un modèle simple, le site propose aux créateurs de définir leur projet, la date limite des enchères et les récompenses promises. Lancé en avril 2009, Kickstarter est basé à Brooklyn, New York.

Pops Worldwide (Vietnam)

Media_http1bpblogspot_cnimv

Pops développe et distribue des contenus médias via une plateforme cross-média basée au Vietnam. Le site propose notamment des contenus pour mobile via des plateformes de service sans fil sur réseaux mobiles et Internet. Pops propose ces services en ligne et via les opérateurs téléphoniques. Pops a lancé le premier kiosque de musique numérique au Vietnam.

Radionomy (Belgique)

Media_http1bpblogspot_vjkfs

Radionomy permet aux internautes de créer leur propre web radio pour leur communauté: un service gratuit et facile d’utilisation puisqu’il met à disposition un logiciel gratuit pour créer etgérer sa radio, ainsi qu’un large choix de musique, de jingles et de bibliothèques de contenus. Grace à l’ajout de 4 minutes de publicité sur chaque projet, Radionomy couvre ses frais et peut prendre en charge l’écoute en streaming et les droits d’auteurs. En septembre 2009, Radionomy et NRJ ont uni leur force pour créer la plus large offre française de web radio, soit près de 900 000 ouvertures de lecteurs par jour.

Silence Media (UK)

Media_http1bpblogspot_dhoja

Silence est un nouvel outil de promotion virtuelle destiné à l’industrie du divertissement. Il offre aux clients une plateforme Internet pour leurs bannières publicitaires appelées « cost per engagement », signifiant que l’annonceur paye uniquement lorsque les internautes consultent et développent sa publicité. Silence Media travaille avec les principaux sites web de divertissement européens et américains. Des maisons de disques telles que Sony, Universal et EMI, mais aussi des indépendants tels que Beggars Group et PIAS, comptent parmi leurs clients.

Songkick (UK)

Media_http4bpblogspot_abwub

La plateforme de musique live online Songkick offre la possibilité aux fans de suivre leurs artistes favoris en leur envoyant des alertes concerts avec des liens pour acheter des billets. Après les concerts, les fans peuvent regarder et partager les photos, les vidéos, les posters, et les setlists. Avec des informations sur plus de 1.2 millions de concerts dans le monde depuis 1960, Songkick est la plus grande base de données dédiée aux concerts.

Streamjam (USA)

Media_http3bpblogspot_nhsuf

Streamjam, le dernier service d’Electric Sheep Company’s, est une application gratuite permettant de retransmettre en ligne des concerts et des événements musicaux live. Les fans n’ont pas besoin de plug-ins ou de téléchargements pour entrer dans un club virtuel en 3D, rencontrer d’autres fans, danser et regarder, entendre et rentrer en contact avec leurs artistes favoris. Ce service permet aux organisateurs d’événements de générer, sans aucun coût supplémentaire, de nouveaux revenus à travers des produits virtuels, des conseils et des billets.

Thesixtyone (USA)

Media_http1bpblogspot_bfaew

Thesixtyone permet de découvrir de nouveaux morceaux de façon ludique. Les artistes proposent leurs créations et laissent le public donner son avis en votant pour les morceaux de son choix. Thesixtyone aide les internautes à découvrir de nouveaux artistes et leur permet d’acquérir une réputation et de gagner des points en recommandant des morceaux soutenus par d’autres internautes. Grace à Thesixtyone, l’expérimentation de la musique devient spontanée et interactive.

Tracksandfields (Allemagne)

Media_http1bpblogspot_atugx

Le web service Tracks and Fields connecte les musiciens et les producteurs avec le reste de l’industrie de la musique pour travailler sur de nouveaux projets. Il aide les artistes du monde entier à rencontrer la bonne personne pour écrire, produire, remixer et collaborer à travers les bons outils. Les entreprises y déposent des notes sur les remixes, les films, les jeux et les productions. En retour, elles reçoivent les critiques des internautes. La version beta de Tracksandfields.com a été lancée en 2009 et sera officiellement inaugurée au MIDEM 2010.

TuneWiki (USA)

Media_http4bpblogspot_alvhb

Récompensé au niveau international, TuneWiki est le lecteur audio sur media social disposant de la plus grande base de données mondiale, de paroles dont les droits d’auteur sont protégés. L’application révolutionne peu à peu l’expérience de la musique sur mobile en combinant les paroles sous-titrées avec de la musique et des clips musicaux, en proposant les traductions de paroles dans plus de 40 langues, de la cartographie en temps réel et du réseautage social. TuneWiki créé ainsi de nouvelles opportunités de monétisation pour l’industrie de la musique.

machine a sous gratuite casino