Spotify, nouvelle génération…

Une nouvelle version de Spotify avec 2 évolutions majeures est en cours de déploiement. Spotify se positionne maintenant plus comme une plateforme sociale de gestion de musique que comme une simple plateforme de streaming. Friendly user et pertinent !
Media_http3bpblogspot_berdm
Spotify Social
Votre profil musical Spotify est entièrement personnalisable et connecté à Facebook avec la publication de vos listes de lecture, top artistes et top titres, votre fil d’activité Facebook ou encore la possibilité d’envoyer directement les titres de votre choix à vos contacts via la plateforme.
Media_http4bpblogspot_bezgo

Spotify Local
Vous pouvez maintenant combiner votre propre bibliothèque musicale à celle de Spotify via votre dossier “Bibliothèque”. Ainsi vos fichiers locaux sont accessibles en 1 clic et vous pouvez utiliser Gracenote pour compléter les informations de votre bibliothèque.


iTunes, en route vers le streaming..?

Media_http1bpblogspot_aplbc

Avec une philosophie basée sur l’accès et non plus sur la propriété, l’écoute en streaming s’impose chaque jour un peu plus comme l’un des modèles dominants (le..?) de l’ère post CD. Apple, qui a confirmé dimanche le rachat du site américain Lala.com, s’apprête vraisemblablement à enrichir sa plateforme iTunes d’une offre de streaming à l’unité ou par abonnement, à l’instar des services déjà proposés par Spotify ou Deezer en Europe.
Media_http2bpblogspot_hiimb

J’ai déjà pas mal parlé de Spotify dont je suis membre premium, payer 10 euros par mois pour un accès illimité à des catalogues conséquents et de plus en plus exhaustifs (ok… sans les Beatles, AC/DC et Metallica 🙂 fait de plus en plus son chemin dans l’esprit des consommateurs de musique, mais quand en plus l’application iPhone de Spotify permet d’embarquer des morceaux off line, la question d’acheter un album pour 9,99 euros sur iTunes se pose de moins en moins…

Media_http2bpblogspot_sxdqb

Lala.com est assez méconnu en Europe. Son modèle économique consiste à proposer la location à l’infini de chaque morceau d’un catalogue de plus de 8 millions de titres au prix de 0,10 dollar, à télécharger le fichier en rajoutant 0,79 dollar (le téléchargement direct étant aussi proposé, à 0,89 dollar). Ce service en ligne présente également des caractéristiques très attractives puisqu’il vend sa musique sous forme de crédits prépayés et qu’il a su tisser des relations avec les réseaux sociaux. Sur Facebook par exemple, l’internaute américain qui souhaite offrir un morceau à l’un de ses contacts sera par exemple invité à le faire via Lala.

Media_http1bpblogspot_nogrj

Absorption d’un concurrent direct ou ingestion de leurs technologies ? Peu importe. Sauf si iTunes compter laisser Lala.com en l’état (ce qui me semble peu probable), on se dirige vraisemblablement vers un iTunes nouvelle génération…

Deezer doit innover

Deezer propose aujourd’hui de la musique gratuite et légale en streaming à 10 millions d’utilisateurs en Europe (dont 6 millions en France), dispose déjà d’une application mobile gratuite (900.000 téléchargements depuis l’Apple Store) et tire l’essentiel de ses revenus de la publicité présente sur le site. La concurrence de Spotify se fait de plus en plus menaçante : interface plus séduisante, meilleure qualité d’encodage, possibilité pour les membres premium d’embarquer 3.000 titres off line depuis l’application mobile. Deezer doit rapidement riposter et se prépare à lancer à son tour une offre premium payante. La levée de fonds récente de 6,5 millions d’euros va dans ce sens. Mais même une fois ce service premium annoncé, l’enjeu reste de taille : comment se différencier pour convaincre les utilisateurs actuels de payer ? En innovant. Embarquer des playlistes off line sera un minimum puisque Spotify le propose. Développer la dimension éditoriale, pourquoi pas mais leur blog remplit déjà cette fonction. Il semble qu’au delà de l’exhaustivité des catalogues et de la portabilité déjà aquise, Deezer mais aussi les plateformes concurrentes vont devoir aller plus loin dans l’expérience qu’ils proposent à leur consommateurs. A partir de là, quoi de plus attractif que la proximité avec les artistes ou qu’un traitement VIP ? Seulement les maisons de disques qui contrôlent cette proximité potentielle avec les artistes ont-elles les moyens d’être au RV ? Vont-elles enfin admettre que le développement d’une offre légale de qualité est leur salut et qu’il est temps de s’engager auprès des initiatives innovantes plutôt que d’en constituer l’un des goulots d’étranglement. Deezer tout comme Spotify et toutes les sociétés qui innovent aujourd’hui sur le marché de la musique et cherchent à inventer les modèles économiques de demain ne pourront pas réussir sans leur contribution… et celle des artistes.

Acheter sur Spotify

Media_http1bpblogspot_sjsda

Il est désormais possible d’acheter facilement des titres sur Spotify, qui avec cette nouvelle fonctionnalité chasse encore un peu plus sur les terres d’Apple. J’évoquais il y a quelques mois le partenariat avec 7 Digital, qui se concrétise pleinement avec l’apparition des boutons ‘acheter’ dans l’interface.


Fini le clic droit ! Spotify, toutes choses egales parailleurs, possède maintenant une offre plus complète que celle d’iTunes. Il faudra être attentif aux prochaines mises à jour d’iTunes ou à la prochaie version d’iTunes LP.

Spotify is mobile

Apple viens de valider l’application Spotify que je suis en train de tester: très impressionant. L’interface de l’appli est très fidèle à celle de Spotify: simple et élégante. Quand on est connecté à un réseau wifi on peut donc utiliser Spotify sans problème depuis son iPhone, iTouch et Android.
Media_http1bpblogspot_dgtfg

Cette application est réservée aux membres premium de Spotify. Je trouve que cela a du sens puisqu’elle permet également d’embarquer des playlists offline. Voilà, l’appli iPhone Spotify est complètement à la hauteur de la plateforme. Un plaisir, bravo!

Attraction Slot by NetEnt Review

Spotify mobile > démo

Spotify médiatise la démo de sa ‘très attendue’ application mobile. Développée pour Google Android (une première raison pour s’interesser à ce device..? :-), et sans date de lancement annoncée, l’application va permettre d’embarquer une playlist off-line (bien joué Spotify !!). Un coup dur de plus porté à l’iTunes Store..? (je n’ai pas acheté un titre sur iTunes depuis que je suis abonné à Spotify.. et vous..?) l’avenir nous le dira… Les premières réactions au post de la vidéo sur Facebook sont : à quand cette appli pour l’iPhone..? Bonne question… Est-ce qu’Apple aura le fair play et l’élégance de valider cette appli ..??


Spotify

Logiciel gratuit à installer sur son ordinateur (Mac/PC), Spotify permet de chercher puis écouter les morceaux de son choix, classés par artiste puis album ainsi que par date et genre musical.


Media_http2bpblogspot_liogf

L’utilisateur peut aussi constituer ses playlists à partir de ses morceaux favoris. Une des grandes innovations de Spotify réside dans le fait que chaque playlist (ou artiste ou album) est associée à une adresse web (de type Spotify URI, accessible depuis un clic droit sur le titre de l’élément), ce qui permet d’accéder à ses playlists à distance (chez soi, au travail, chez un ami , …) de les partager et de pouvoir écouter les playlists partagées par d’autres utilisateurs.

Cette possibilité de partager des playlists alimentées par un répertoire impressionant peut profondément modifier les modes de consommation musicale.

Spotify présente donc des avantages de taille par rapport à ses concurrents “full web” (Deezer, LastFm, Jiwa) :

la performance : l’architecture P2P sur laquelle repose Spotify permet de mutualiser les ressources pour accroitre la puissance et la fiabilité du débit.

la qualité sonore : plus performante que les sites Internet en Flash, l’application peut donc diffuser des MP3 de meilleure qualité (Ogg Vorbis q5, soit~160kb/s).

la richesse du catalogue : Spotify a signé des accords commerciaux avec les majors ainsi qu’un nombre impressionant de labels.

l’efficacité de l’interface : proche de celle d’iTunes, l’interface de Spotify permet de trouver facilement l’artiste, album ou morceau recherché. La possibilité d’afficher tous les albums d’un artiste tout en affichant un texte de présentation et en proposant une radio inspirée de l’artiste est un vrai bonheur. Il est aussi possible d’alimenter ses playlists (ou les playlists collaboratives d’autres membres) par un drag and drop ou par un clic droit.

le potentiel social du partage d’URI : chaque élément (playlists, artiste, album, morceau) étant associé à une adresse web (de type Spotify URI), de nombreux sites de partage de playlists permettent de se constituer une “playlisthèque” perso tout en facilitant les découvertes musicales.

Projet d’origine suédoise à vocation européenne, l
e modèle économique de Spotify repose à la fois sur la publicité et sur l’abonnement :

Media_http4bpblogspot_jetdm

la formule gratuite est financée par des insertions publicitaires (qui, d’après les responsables, seront toujours moins importantes que sur les radios traditionnelles).

un abonnement mensuel, pour 9,90€/mois, élimine toutes les publicités tout en donnant accès à des services « Premium ».


un pass 24h est proposé pour ceux qui voudraient bénéficier du service premium le temps d’une journée, par exemple pour tester les services exclusifs ou pour supprimer la publicité (par exemple en cas de soirée…).

Spotify vient de passer un accord avec 7 Digital et va bientôt proposer la vente de titres, ce qui pourrait en faire un rival direct d’iTunes.

A suivre donc….